Le jeûne intermittent : une solution efficace ?

Depuis de nombreuses années le jeûne intermittent est pratiqué. Que ce soit d’ordre religieux, moral ou même parfois politique, c’est aujourd’hui une manière dite efficace de perdre du poids. Mais l’est-elle vraiment ? Quels peuvent être les problèmes de santé ?

Qu’est-ce qu’un jeûne intermittent ?

Un jeûne de manière générale est une période où l’on cesse de s’alimenter. On parle de jeûne intermittent lorsque l’on alterne ces période avec d’autres où l’on se nourrit, l’eau sera cependant autorisée. Cette pratique aurait des bienfaits sur la santé et aiderait à la perte de poids.

Custom Keto Diet

Les bienfaits sur la santé

D’après de nombreuses études, il y aurait beaucoup de bienfaits pour notre santé a instaurer le jeûne intermittent dans ses habitudes de vie. Il permettrait de stimuler de destockage des graisses, de favoriser la régénérations des cellules du corps, de diminuer la production d’insuline, d’améliorer la performance physique et intellectuelle, de diminuer le temps de récupération après un effort important, de prévenir le vieillissement des cellules, de stimuler la sécrétion de l’hormone de croissance, de mieux gérer ses sensations de faim et enfin de prévenir le surpoids ainsi que d’autres maladies comme le diabète.

La loi de l’Homéostasie

Le jeûne reste un très bon moyen de prévenir des maladies. Mais ce n’est pas tout. Il permet également de faire le grand nettoyage dans votre corps. Lorsqu’il n’a rien à digérer et à assimiler votre corps se met automatique en purge et brûles les graisses en trop ou encore détruit les éléments non essentiel à son bon fonctionnement et remet en place ses capacités d’autoguérison. Ce fonctionnement s’appelle la loi de l’Homéostasie.

Les bienfaits pour la perte de poids

Faire un jeûne pour maigrir n’est pas une mauvaise idée et est même très à la mode. C’est effectivement une bonne initiative si l’on reste prudent car à si ce dernier n’est pas bien encadré et fait de la mauvaise façon, les dégâts sur la santé peuvent être dangereux. N’hésitez donc pas à en parler à votre médecin ou à un diététicien afin de vous aider à programmer votre jeûne intermittent. Gardez bien en tête également que ce n’est pas un régime. Cela ne doit pas être sur une courte durée pour perdre les 3kg que vous avez pris pendant l’hiver mais, cela doit devenir une habitude quotidienne.

Les principales erreurs lorsque l’on débute un jeûne intermittent

La volonté de perdre du poids

L’une des principales erreurs à ne pas commettre, est de faire un jeûne par unique envie de maigrir. En effet, comme dit plus haut, ce n’est pas un simple régime de quelques semaines avant l’été. Il doit devenir un mode de vie. Etant riches en bienfaits physiologiques et psychologiques vous risqueriez de passer à côté de sens même du jeûne. Cela deviendrait alors plus frustrant et vous seriez plus enclin à abandonner. De plus, la perte de poids ne se fera pas de manière rapide mais très progressivement et si vous faites un écart alimentaire, vous culpabiliserez et là aussi cela vous poussera plus facilement à abandonner.

L’eau est votre meilleure amie

La seconde erreur à éviter serait de ne pas boire assez d’eau. Qui dit jeûne ne dit pas cesser de s’hydrater aussi ! L’élimination des déchets toxiques du corps se font par les urines. Et pour cela, il faut avoir une bonne hydratation. Vous remarquerez que dans vos périodes de jeûne, vous aurez beaucoup moins la sensation de soif, il sera donc essentiel de penser à boire de l’eau toute la journée et au minimum 2 litres par jour.

Eau jeûne intermittent
Eau jeûne intermittent

Ne soyez pas dur avec vous-même

Ensuite ne vous fixez pas de limites que vous ne pourrez pas atteindre ! Le jeûne en lui-même étant déjà un exercice assez compliqué ne vous frustrez pas d’avantage. Il vous sera conseillé et surtout si c’est la première fois que vous jeûnez d’y aller étape par étape. Restez à l’écoute de votre corps. Par exemple, changez vos heures de repas essayez d’avancer le dîner par exemple et de reculer votre petit-déjeuner. Cela permettra de donner le temps nécessaire à votre organisme pour s’habituer à des périodes de plus en plus longues sans apport alimentaire.

On ne se rue pas sur la nourriture !

Enfin faites attention au période où vous mangerez normalement. Surtout au départ, vous aurez inconsciemment tendance à manger deux fois plus et surtout de vous faire plaisir dans les moments où vous êtes autorisé à vous alimenter. Mais non ! On résiste ! Il faudra alors équilibrer vos prises de nourritures et favoriser avant toute chose les repas riches en végétaux, en céréales complètes, en protéines maigres ( viande de volaille par exemple) et en acides gras essentiels.

Les effets dangereux du jeûne intermittent

Vous l’aurez compris, le jeûne peut être une très bonne habitude de vie si l’on sait s’écouter et prendre le temps. Attention toutefois, comme tout bonne chose dans la vie, il y a un revers de médaille. Le jeûne peut être dangereux. Il n’est pas du tout recommandé pour les femmes enceintes, celles qui allaitent, les personnes ayant des problèmes alimentaires mais aussi les diabétiques. Comme dit plus haut la déshydratation est l’une des premières choses à surveiller de près. Gare aux états de somnolence qui peuvent survenir à cause d’un manque de nutriments dans le corps. Des difficultés d’endormissement peuvent aussi être observés tout comme l’irritabilité. Enfin, le jeûne entraîne également une mauvaise haleine.

De vrais problèmes de santé avec le jeûne intermittent

Ne fermez pas les yeux sur les risques réels pour votre santé. Le jeûne même intermittent amène souvent (excepté pour les athlètes de haut niveau) à une fonte de la masse musculaire. Il peut ainsi devenir dangereux pour les personnes présentant des problèmes cardiaques. Le déséquilibre alimentaire peut entraîner des troubles du comportement alimentaire chez les personnes les plus vulnérables comme la boulimie ou à l’inverse l’anorexie.
Si vous souhaitez absolument démarrer un jeûne intermittent parlez-en avant avec votre médecin afin qu’il vous guide et que vous puissiez faire un bilan sanguin. Cela vous permettra de vous assurer que votre corps est optimal pour débuter sur cette nouvelle méthode d’alimentation qui pourrait dans le cas contraire provoquer des carences importantes.

Custom Keto Diet

La controverse de Ana Bonassa

Ana Bonassa est médecin à l’université de Sao Paulo au Brésil. Elle à fait une étude sur le jeûne intermittent il y a deux ans et c’est l’une des premières études à vouloir démontrer les méfaits du jeûne intermittent sur le corps.

En effet, les chercheurs de l’équipe de Ana Bonassa ont testé cette pratique sur des rats sur une durée de 3 mois. Ils ont pu démontré qu’effectivement, le jeûne était efficace pour la perte de poids sur court terme mais que les méfaits sur la santé à long terme étaient bien présent. Ne rien manger un jour sur deux n’est pas bon. Cela altère l’action de l’insuline et fait grandement augmenter les risques de diabètes de type 2. Ainsi si le niveau de sucre est trop élevé dans le sang, cela peut causer entre autres des lésions cardiaques, rénales et oculaires.

L’équipe de chercheurs à réussi à démontrer que cette pratique pouvait produire des molécules que l’on appelle des radicaux libres. Ce sont des produits chimiques très réactif qui causent de gros dégâts sur l’organisme particulièrement au niveau des cellules et ainsi être associés à l’altération de certains organes. En particulier le pancréas. Sur ces rats, les cellules du pancréas ont été gravement endommagées et risque ensuite de provoquer un cancer ou un vieillissement accéléré. Pour résumé, Ana Bonassa explique : « C’est la première étude qui montre que, malgré la perte de poids, les régimes basés sur le jeûne intermittent peuvent endommager le pancréas et affecter la fonction de l’insuline chez les personnes en bonne santé, ce qui pourrait conduire au diabète et à de graves problèmes de santé ».

Vous aimerez également :

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire