Les produits allégés, vrai astuce minceur ?

Vous êtes gourmand et vous souhaitez vous faire plaisir avec un camembert au lait cru ou une crème glacée ? Cependant, vous culpabilisez de céder à vos petites envies. En effet, vous avez pris quelques kilos avec les années. Apéros, moins de sport, plats préparés … Les écarts s’accumulent au même rythme que votre embonpoint. Vous souhaitez contrôler votre poids sans sacrifier votre plaisir ? Pas de problème. L’industrie agroalimentaire vous propose une solution facile : les produits allégés. Souvent décrié, ce marché du « light » représente tout de même un marché de près de 3 milliards d’euros en 2011 pour la France. Malgré tout, ces produits ne semblent plus séduire les Français : les vente sont en baisse de 7 % en moyenne depuis 2004.

Qu’en est il vraiment ? Les produits allégés sont-ils une vraie astuce minceur ? Découvrez immédiatement notre guide sur le sujet.

Produits allégés : les origines

Avez-vous une idée du premier produit allégé commercialisé en France ? Pour en retrouver la trace, il faut remonter à l’année 1964 avec l’introduction de la marque Taillefine par Danone. Ce sont les produits laitiers qui ont lancé l’offensive à l’époque avec le lait écrémé et le fromage blanc allégé. Margarine, yaourts, beurre … Dans les années 80, l’allégé s’étend ensuite rapidement sur tous les produits du rayon laitier puis envahit ensuite l’ensemble des magasins. Le « light » est même devenu la norme pour certains produits comme le chewing-gum : 97% de l’offre est allégée en sucres ! Pareillement, le lait demi-écrémé représente 60 % des ventes.

Produits allégés : quelques repères

Light, allégé, léger … Toutes ces appellations brouillent les pistes. Quelles sont les différences ?

Sur le plan réglementaire, la mention « allégée » doit faire état d’une réduction de 25 % minimum en comparaison du produit ordinaire.

Les termes « léger », « light » ou « basse calories » ne sont pas réglementés. Par conséquent, les industriels les utilisent pour mettre en avant les allégations supposées de leurs produits. Évidemment, les abus sont légions avec ces termes.

Découvrez maintenant sur quoi ces produits sont généralement allégés.

Moins de sucre

Le sucre, ce sont des calories. Donc, diminuer la teneur en sucres de certains produits permet de diminuer le nombre de calories pour la même quantité consommée. C’est logique !

Pour fournir des produits allégés en sucre sans sacrifier le goût, les industriels utilisent des édulcorants. L’Aspartame est plus le répandu. Il apporte la saveur sucrée sans les calories. Sur le papier, c’est absolument magique !

Produits allégés
Produits allégés

Mais attention, c’est comme tout : il ne faut pas abuser des « bonnes choses ». En effet, les édulcorants sont aujourd’hui décriés. Ils seraient à l’origine d’une modification de la flore intestinale et d’une glycémie perturbée. Et vous connaissez le comble de ces édulcorants ? Ils donnent la sensation de faim avec la synthèse d’insuline par l’organisme.

Moins de gras

Pour les chasseurs de kilos superflus, la matière grasse est l’autre ennemi à abattre avec le sucre. À l’écoute des consommateurs, les acteurs de l’agroalimentaire proposent des produits allégés en gras.

Toutefois, retirer la matière grasse est une équation plus difficile à résoudre pour un industriel. Effectivement, le gras est essentiel au goût. En outre, il donne de la consistance aux produits.

Pour compenser la diminution en matière grasse, l’agroalimentaire ajoute du sucre souvent sous-forme d’amidon. En effet, c’est un excellent exhausteur de goût. Pour la consistance, le retour aux additifs alimentaires est légion. La gélatine de porc est utilisée pour donner de la texture aux yaourts 0 % en matière grasse ! Pour quel gain ? L’économie en calories est équivalent à une demie frite ou le cinquième d’une cuillère à café de sucre …

Enfin, certains procédés de transformation permettent d’ajouter de l’eau ou de l’air dans le beurre et les glaces. C’est efficace sur l’étiquette. Cependant, on a tendance à en consommer davantage …

Il suffit de lire la liste des ingrédients sur les emballages pour constater l’ampleur de ces pratiques. Méfiez-vous et consultez les étiquettes !

Moins de sel

L’organisation mondiale de la santé (OMS) préconise de consommer moins de 5 g de sel par jour. En effet, la surconsommation de sel est à l’origine de plusieurs pathologies : hypertension artérielle,  insuffisance rénale, problèmes cardiaques, perte de calcium osseux … 

Custom Keto Diet

Avec l’allégation « allégé en sel », on s’écarte de la promesse sur perte de poids. Même si la surconsommation de sel est à l’origine de la rétention d’eau dans le corps et donc d’une prise de poids, les consommateurs cherchent ici plutôt une solution santé pour éviter certaines maladies cardiovasculaires.

Pour être conformé à la législation, un produit « allégé » en sel doit présenter une teneur en sel inférieur à 50 % par rapport à son produit de référence.

4 raisons d’éviter les produits allégés

Le light ne fait plus recette. D’ailleurs, avez-vous remarqué que les publicités sur ces produits sont plus rares. Ce n’est pas un hasard. En effet, les consommateurs se détournent des produits light pour divers motifs. Déjà en 2009, un sondage mené par Cegma Topo affirme que plus de 42 % des Français pensaient alors que les produits allégés étaient à exclure de l’alimentation. Depuis, ce phénomène semble s’accentuer avec la baisse régulière des ventes du light.

Raison n°1 Le prix

La santé a un coût. Contre la promesse de perdre du poids et de rester en forme, l’industrie agroalimentaire va charger un supplément de prix sur les produits allégés. Par conséquent, ces produits « allégés » ne sont pas très light sur l’addition du ticket de caisse !

Raison n°2 Ils sont mauvais pour la santé

Plusieurs études scientifiques sur les rats démontrent le lien entre la consommation de l’aspartame et le développement de tumeurs au cerveau. Toutefois, aucune étude sérieuse ne confirme ce lien sur l’homme à ce jour. Pourtant, les statistiques de tumeurs au cerveau ont explosé aux États-Unis dans les années 80 suite à l’autorisation de l’aspartame comme additif alimentaire. De plus, aucune étude scientifique confirme la non implication de l’aspartame dans l’apparition de cellules cancéreuses.

Certes les friandises édulcorées évitent les caries pour les enfants. Toutefois, il y a un revers. Ces additifs attaquent l’émail des dents.

Une autre étude suédoise de 2016 s’intéresse aux boissons avec édulcorants. Ces substituts au sucre agissent sur les bactéries présente dans l’intestin. Cela perturberait la digestion. Ainsi, une consommation de ces produits supérieure à un verre par jour double le risque de diabète de type 2.

Accouchement prématuré, problème neurologique … Les édulcorants favorisent de nombreuses pathologies sérieuses à éviter.

Raison n°3 Des carences nutritionnelles

Moins sucres, moins de gras et aussi moins de nutriments ! Cela concerne en particulier les produits allégés en matière grasse. En effet, Les graisses sont riches en vitamines A, D, E et K. Les produits laitiers allégés sont particulièrement touchés par ces carences. On peut citer le lait écrémé et le yaourt à 0 %.

Custom Keto Diet

Raison n°4 L’efficacité n’est pas prouvée

Avec moins de sucre et moins de gras, il serait logique de penser que cette alimentation pauvre en glucides et en lipides soit votre allié minceur pour perdre du poids et garder la ligne. En fait, il en est rien. En effet, la composition des produits light provoquent des effets secondaires indésirables qui, outre le fait de dégrader votre état de santé, favorise la prise de poids.

L’American Cancer Society affirme par exemple que l’aspartame (E 951 dans le jargon agroalimentaire) a un effet sur la satiété. En effet, cet additif serait à l’origine de la sensation de faim. D’un côté, un adulte économise 200 calories par jour en moyenne avec l’aspartame. Mais de l’autre, il augmente drastiquement ses portions de nourriture. Au final, le bilan journalier est excédentaire.

Plus de 80 000 femmes suivies

Pendant 6 années, L’American Cancer Society a suivi 80 000 femmes. Les conclusions ? La prise de poids est observe de manière significative avec les personnes qui utilisent le plus les édulcorants.

On observe alors une prise de poids. Remplacez donc le sucre de votre café par un produit naturel comme du sirop d’érable et le soda light par de l’eau.

Pour en finir avec l’aspartame, cet additif appartient à la famille des excitotoxines. Ce sont des neurotoxiques. Le Docteur Russel Blaylock explique leurs effets dans son livre « Excitotoxins, the taste that kills ». Ces ingrédients, selon lui, détruisent les neurones du cerveau.

Un autre argument est d’ordre psychologique. L’utilisation des produits allégés contribue à déresponsabiliser et déculpabiliser les consommateurs. Ainsi, on hésite moins à utiliser de la matière grasse avec de la margarine ou reprendre une deuxième portion de fromage allégé. De plus, ils sont plus fades et moins onctueux. Résultat ? Ces produits « innocents » nous incitent à surconsommer au-delà de nos besoins nutritionnels. Au final, l’addition est corsée avec un apport supérieur en lipides. Ces déséquilibres alimentaires conduisent à une prise de poids et certaines pathologies.

Les produits allégés se renouvellent

A force de reportages chocs et de scandales alimentaires, l’industrie agroalimentaire cherche à redorer son image avec des produits plus authentiques et naturels. La promesse du light a fait long feu et désormais une nouvelle tendance s’affirme depuis quelques années : les produits « sans ». Ils inondent littéralement les rayons de nos supermarchés et des épiceries. Il y en a pour tous les goûts :  pain sans gluten, compote sans sucres ajoutés, pomme de terre sans OGM, lasagnes bolognaises sans viande …

Avec une promesse plus claire et plus lisible pour les consommateurs, ces produits cartonnent actuellement. En effet, notre société est adepte du risque 0. Les consommateurs souhaitent donc se débarrasser des ingrédients mauvais pour leur santé.

Par ailleurs, de nouvelles innovations intéressantes sont également en phase de test. Nestlé introduit actuellement une nouvelle forme de sucre pour ses barres chocolatées. En effet, une nouvelle technique de soufflage produit un sucre plus poreux et aéré. Cet ingrédient se dissout alors plus rapidement en bouche. Avec une quantité réduite de 30 %, le goût serait équivalent au sucre traditionnel. C’est prometteur !

Comment s’alimenter plus light ?

Les industriels profitent du manque de connaissance et d’éducation des consommateurs pour placer des produits soi-disant bénéfiques pour la santé. Pourtant, il est possible d’alléger ses menus très facilement soi-même.

En premier lieu, sélectionnez des produits allégés naturellement sans transformation préalable. Yaourt nature, viande des grisons, compotes sans sucres ajoutés … Les possibilités sont nombreuses avec des produits de base pauvres en sucre ou en matière grasse. Une part de melon contient par exemple seulement 24 calories pour un réel plaisir sucré. Pour la viande, des viandes maigres comme le blanc de poulet totalise 35 calories par portion. Variez vos repas avec ces aliments. Ils vous apporteront toutes les vitamines, les acides gras essentiels ou en encore les antioxydants pour votre santé et une forme éclatante.

Custom Keto Diet

Pour le sucre, utilisez des produits naturels comme le miel, le sirop d’érable ou  le sirop d’agave. Ce sont de produits naturels avec un bon pouvoir sucrant. De plus, ils ont certaines qualités nutritionnelles. Toutefois, cela représente un apport supplémentaire de sucres. Normalement, une alimentation équilibrée apporte la dose nécessaire de sucres à notre organisme. Le mieux est donc de bannir l’ajout de sucre de vos habitudes alimentaires.

Préparez vous-même vos repas. Il est tout à fait possible de cuisiner des plats mijotés ou des gâteaux en modifiant le dosage de sucre et de gras (beurre, huile, etc) tout en gardant le plaisir de retrouver le goût des petits plats de votre grand-mère.

Le mot de la fin

Vous détenez maintenant de précieuses informations pour décider de consommer des produits allégés. Avant de modifier votre alimentation en profondeur, ce dernier conseil pourrait vous être profitable. Tenez un journal alimentaire de vos repas pendant quelques semaines. Notez bien tout ce que vous consommez comme nourriture. Consultez ensuite votre médecin pour lui faire part de votre situation et votre désir de perdre du poids. Il aura alors toutes les données nécessaires pour vous guider dans votre alimentation ou vous aiguiller vers un spécialiste. Ainsi, vous serez accompagné efficacement pour une perte de poids durable.

Echanger avec nous sur le sujet sur notre groupe Facebook.

Vous aimerez également :

5/5 - (1 vote)

1 réflexion au sujet de « Les produits allégés, vrai astuce minceur ? »

Laisser un commentaire